mardi 18 juin 2013

LU DANS LE JOURNAL CE MATIN

Les sœurs voudraient expulser Michelle Martin du couvent

SAUVEGARDER
Par: Loïc Struys
18/06/13 - 11h28
© belga.
MISE À JOUR Les sœurs Clarisses de Malonne semblent de moins en moins supporter la présence de Michelle Martin. Elles chercheraient même à la chasser du couvent. De son côté, l'avocat de Martin assure que sa cliente ne connaît aucun problème avec les sœurs .
Une source proche des Clarisses est formelle. Michelle Martin ne serait plus en odeur de sainteté au couvent et les neufs sœurs encore présentes tenteraient de la faire partir. Si l'on en croit SudPresse, l'ex-femme de Marc Dutroux refuserait de participer à la vie de la Communauté, l'une des conditions fixées à son arrivée sous les huées et les injures le 28 août dernier.

Sorties fréquentes
D'après le quotidien, elle passerait tout simplement son temps à ne rien faire -quand elle se trouve au couvent-. Car, selon cette source, Michelle Martin profiterait de nombreuses sorties; un comportement qui met mal à l'aise les religieuses, encore bouleversées par la polémique liée à sa sortie chez un coiffeur de Knokke en décembre dernier. Dans le quotidien, l'avocat de Martin n'avait pas souhaité affirmer ou infirmer. "Je ne suis pas chargé du contrôle du respect des conditions imposées par le tribunal à ma cliente. Ce n'est plus à moi à vous répondre", s'était contenté de commenter avant d'opter pour une toute autre version auprès de belga. "Je suis étonné de cet article. J'ai pris contact avec les sœurs Clarisses qui me disent le contraire et qu'il n'y a aucun problème avec Mme Martin. Il n'y a même pas de raison de penser qu'il y en aurait", a ajouté Me Moreau.

Retour à la case prison?

Qui dit vrai,  qui dit faux? Reste à voir comment les Clarisses pourraient exclure Michelle Martin. Cette dernière devra-t-elle trouver elle-même un couvent prêt à l'accueillir? Ou les soeurs profiteront-elles de leur déménagement à la Fraternité Notre-Dame des Nations à Woluwé-Saint-Pierre en 2014 pour se décharger de leur pensionnaire? En février dernier, Georges-Henri Beauthier, l'avocat de certaines victimes, estimait que si c'était le cas, Martin devait retourner en prison. "C'est elle qui avait choisi ce lieu. S'il est question de déménagement des soeurs, je suppose qu'elle est au courant depuis longtemps et qu'elle a déjà reconstruit un nouveau dossier, qu'elle va proposer un autre endroit", avait-il souligné à l'époque.

"Et si les soeurs partent avant que le tribunal n'ait pris sa décision, Martin devra retourner en prison en attendant", ajoute encore l'avocat. Pour rappel, Michelle Martin est tenue de respecter pendant dix ans les conditions de sa libération anticipée, dont l'interdiction de quitter le territoire belge, d'entrer en province de Liège ou de Luxembourg où résident des parents de victimes, d'entrer en contact avec les médias, d'être hébergée dans un couvent et de se soumettre à un suivi psychologique.

1 commentaire:

  1. C'était à douter que çà ne durerait autant que les contributions, maintenant Lelièvre puis ce sera au tour du grand seigneur, Dutroux.
    Ils n'ont sois_disant pas d'argent, qu'ils fassent comme les SDF, quoique ne sais s'ils y serons les biens-venus, mais là au moins, certains saurons quoi faire. Puisque personne ne trouve de solution, moi j'en ais bien une, tous à la rue sans gardien, ni gilet par-balle, et ce ne serra bientôt plus un problème pour personne.Finie les dépenses énormes que nous évidemment payons, comment font ils les autres qui sont libérés ?

    RépondreSupprimer